Le pape meurt et se retrouve devant Saint-Pierre à l’entrée du paradis. Saint-Pierre lui demande qui il est.
Le Pape : « Je suis le pape »
Saint-Pierre : « Qui ça ? Je n’ai pas ce nom dans mon livre »
Le Pape : « Je suis le représentant de Dieu sur Terre »
Saint-Pierre : « Dieu à son représentant sur Terre ? Il me l’a pas dit ça ! … »
Le Pape : « Mais enfin je suis le dirigeant de l’église catholique ! »
Saint-Pierre : « L’église catholique … jamais entendu parler de ça … Attendez, je vais vérifier avec le chef. »
Saint-Pierre s’en va pour aller voir Dieu.
Saint-Pierre : « Hé chef, il y a un type devant la porte qui affirme qu’il est votre représentant sur Terre. Ça vous dit quelque chose ?
Dieu : « Je n’ai pas de représentant sur Terre, pas à ma connaissance en tout cas … attends, Je vais demander à Jésus au cas où. »
Il cria « JESUS !! » Jésus arrive et lui dit « Oui papa qu’est-ce qui se passe ? »
Saint-Pierre et Dieu lui résument la situation.
Jésus : « Attendez ici, je vais aller le voir et discuter un peu avec ce mec. »
Dix minutes plus tard Jésus revient en riant les larmes aux yeux et en se tenant le ventre. Après quelques minutes de fous rire il essuie ses larmes et Saint-Pierre lui demande ce qu’il y avait d’aussi drôle.
Jésus lui répond : « Tu te rappelles ce club de pêche que j’ai fondé il y a 2000 ans environ ? Il existe encore ! »




Hilary Clinton et Donald Trump vont dans une boulangerie.
Discrètement Hilary prend trois croissants et les mets dans sa poche. Elle se retourne vers Trump et lui dit : « Tu vois à quel point je suis douée ? Le boulanger n’a vu que du feu, et je n’ai même pas eu besoin de lui mentir. C’est sûr, je vais gagner les élections. »
Donald lui répond : « Ça c’est le genre de malhonnêteté que tu as démontré tout au long de ta vie. De la tricherie fourbe et égoïste. Je vais te montrer comment arriver au même résultat en restant honnête ! »
Donald se dirige vers le boulanger et lui dit : « Donnez-moi un croissant et je vais vous montrer un tour de magie. » Intrigué, le boulanger lui tend un croissant. Trump avale le croissant et lui en demande un deuxième pui un troisième et les avales l’un après l’autre.
Le boulanger commence à avoir des doutes sur le tour de magie et demande à Trump : « Qu’avez-vous fait des trois croissants ? »
Donald lui répond : « Regardez dans la poche d’Hilary. »




Deux amis, Patrick et Seb, qui travaillent dans une usine ont l’habitude d’aller boire une pinte de bière au pub du coin. Mais vu qu’ils n’avaient pas encore reçus leur paye ils étaient fauchés. Ils fouillent leurs poches pour voir s’ils ne trouvent pas de la monnaie, mais à eux deux ils arrivent à peine à réunir 4€.
« Ah merde … même pas assez pour une bière ! » s’exclame Patrick. Soudain Seb, regardant de l’autre côté de la rue vers la boucherie du quartier, a une idée de génie. « File mois le pognon Patrick, j’ai une idée. Tu vas voir ! »
Patrick lui tend la monnaie et Seb s’en va à la boucherie. Il ressort 5 minutes plus tard et montre à Patrick ce qu’il a acheté. « Une saucisse de Francfort ! Et c’est censé nous payer une pinte comment ?! » s’écria Patrick.
« Facile ! On entre dans un pub, on commande une pinte chacun, on boit la pinte, et quand le barman s’approchera de nous pour nous demander de payer, je sortirais la saucisse de ma braguette et tu la suceras tu vois ? J’te pari que le mec va être tellement dégouté qu’il va nous virer du bar ! Et du coup … la bière sera gratuite !! »
Patrick réfléchit un peu puis dit : « Mouais, pas mal comme plan ! On peut essayer. »
Seb cache la saucisse dans son pantalon et ils entrent dans le premier pub et commandent une pinte. Lorsqu’ils ont fini la pinte, et que le barman s’approche d’eux pour leur demander de payer, Seb ouvre sa braguette, sort ce qui ressemblait à sa bite et Patrick se met au boulot. « Sortez ! Sortez de mon bar les sodomites ! » s’écrie le barman.
Patrick et Seb s’en vont en courant du bar et remontent la rue. Ils se félicitaient d’avoir trouvé un plan aussi ingénieux et cherchent un autre bar, puis un autre, puis un autre. Et à chaque fois leur combine fonctionnait à merveille.
Quelques heures plus tard, les deux amis sont bien allumés. Ils titubent dans la rue et Patrick sort é Seb : « E-e-e-ecoute j-j-je crois que j’en peux plus … je suis trop b-b-bourré et j’ai mal aux genoux à force d-d-d-e m’agenouiller ! »
Sur ce Seb répond : « E-e-et tu crois que j’me s-s-sens comment moi ?! J’ai perdu la saucisse après le troisième bar ! »




Un vieil homme arriva aux portes du paradis. Un peu confus il ne se rappela plus de son nom et lorsque Saint-Pierre le lui demanda il lui avoua qu’il ne s’en rappela pas. C’est bien la première fois que cela arriva à St. Pierre et il ne savait pas quoi faire non plus. Par chance, Jésus passa par les grandes portes du paradis avec ses clubs de golf pour se faire quelques trous et Saint-Pierre l’interpella pour lui expliquer son problème.
Jésus, voulant rendre service, commença par demander quelques détails sur la vie du vieil homme. « Eh bien, je sais que je n’ai eu qu’un enfant … un fils » dit le vieil homme. Jésus sourit et lui dit : « Héhé, je suis fils unique aussi. Continue » Le vieil homme se gratta la tête et dit : « J’étais …. Une sorte de travailleur de bois, ou charpentier quelque chose comme ça. » Jésus lui répondit : « Tiens une autre coïncidence. Quelque chose d’autre dont vous vous rappelez ? ». Le vieil homme secoua la tête et lui dit : « Vous n’allez pas me croire mais mon fils … il a été porté à la vie grâce à un miracle. » Cette fois Jésus sourit, des larmes emplirent ses yeux et il dit au vieil homme en ouvrant ses bras : « Père !?! ». Le vieil homme écarquilla les yeux et lui répondit ému à son tour : « Pinocchio !?! »



Ceci est l’histoire d’un roi qui avait une superbe fille vierge. Il était roi d’un vaste et prospère royaume, mais il était obsédé par la pureté de sa fille. Il lui fit porter une ceinture de chasteté spéciale qui coupait tout objet qui serait inséré dedans afin de garantir sa virginité.
Un jour il appela 3 de ses meilleurs chevaliers, et leur dit qu’il devait partir en voyage diplomatique et qu’ils devaient veiller sur la princesse. Il les prévint aussi de ne pas la toucher.
A son retour, il convoqua ses trois chevaliers. Il demanda au premier chevalier de baisser son pantalon. Ce dernier s’exécuta et le roi constata qu’il n’avait plus de pénis. Il ordonnait alors de l’écarteler pour son infidélité.
Il demanda ensuite au deuxième chevalier de baisser son pantalon. Celui-ci, n’ayant pas vraiment le choix, s’exécuta et le roi constata de nouveau que son pénis était absent. Il ordonnait de nouveau d’écarteler le chevalier.
Il demanda finalement au troisième chevalier de baisser son pantalon. Il s’exécuta mais son pénis était toujours à sa place. Le roi lui dit satisfait : « Brave et fidèle chevalier ! Tu m’as prouvé que tu pouvais être loyal. Nomme ton désir et il sera exaucé ! »
Le chevalier lui répondit : « Efque ve peu avoi ma angue ‘ecousue ? »



Une femme d’un âge un peu plus avancé décida de se payer un lifting pour son anniversaire. Elle dépensa près de 5000€ pour cela et elle était très satisfaite du résultat en se regardant dans la glace. Lorsqu’elle partit du cabinet médical elle s’arrêta en centre-ville pour faire un peu de shopping. A la caisse d’un magasin de vêtements elle demanda au vendeur : « J’espère que cela ne vous dérange pas mais quel âge me donneriez-vous ? »
« Environ 35 ans » répondit le vendeur.
« J’ai 47 ans en réalité » disait la femme, ravie que le vendeur la rajeunisse.
Après cela, elle se rendit dans un McDonald’s pour le déjeuner et posa au serveur en caisse la même question.
Il lui répondit : « Je dirais environ 29 ans »
« J’ai 47 ans en réalité ! » lui répondit-elle en se sentant vraiment rajeunie.
Après son déjeuner elle se rendit à l’arrêt de bus le plus proche pour rentrer chez elle. Un homme âgé attendait pour le bus aussi et elle lui demanda son âge.
Il lui répondit : « Madame, j’ai 85 ans et ma vue baisse de jour en jour, mais lorsque j’étais jeune j’avais un moyen très efficace de deviner l’âge d’une femme… »
« Lequel ? » Lui demanda la femme curieuse
« Eh bien, c’est un peu délicat, mais en posant ma main sous la jupe d’une femme, sur son fruit défendu, j’arrivais à deviner son âge. »
La femme regarda autour d’elle et ne vit personne. Elle lui dit en se levant : « J’aimerais bien voir ça ! Allez-y, posez votre main entre mes jambes »
« Le vieil homme s’exécuta et après l’avoir tripotée durant une minute il retira sa main et lui répondit : « Ok, vous avez 47 ans. »
Étonnée, la femme lui dit : « Exactement ! Brillant ! Mais comment avez-vous fait ? »
Le vieil homme lui répondit : « J’étais derrière vous au McDonald’s »